• LES PERSONNES AGES EXISTENT COMME NOUS

     

    cffc280c

    Les gens âgés écoutent la radio parfois eux aussi

    Mais on ne joue jamais des chansons pour eux

    Ce n’est pas payant

    Pourtant on leurs vend des calmants, des pilules pour dormir

    Mais ce n’est que d’amour et de présence

    Dont ils ont besoin comme médicaments

    Seulement la plus part ont les oublient

    Tout au fond des foyers ou les gouvernements

    Et leur famille les enferme parce qu’ils sont souvent gênants

    Ils ont tout donné, leur amour, leur santé

    Même les rêves les plus grands, ils ont tout sacrifié

    Tout ça pour des enfants devenus ingrats et sans scrupules

      

     

    Une seule fois tous les ans on viendra leur rendre visite

    Des parents, des enfants s’en occuperont

    Une seule fois tous les ans

    On viendra les embrasser parce que le jour de l’an oblige

    Pour certains ont oublie même leur anniversaire

    Comme si ils n’existaient plus

    Nous sommes tous et toutes des vieux

    Qu’on le veuille ou non nous seront tous comme eux

    Même riche à millions, nous seront tous des vieux

    Ce n’est juste qu’une question de temps

    Heureux ou malheureux d’avoir eu des enfants

      

      

     

    Les gens âgés ne parlent même plus

    Ils ont trop à dire, une vie à raconter

    Mais qui va prendre le temps de les écouter aujourd’hui ?

    Leurs dos se courbes avec les années et ils regardent leurs pieds

    Se demandent pourquoi au bout du chemin ils sont arrivés

    Ils ont tout donnés avec amour et tendresse

    A ceux qu’ils aiment mais qui les ignorent bien souvent

    En oubliant tout ce que leurs parents ont fait pour eux

    Pourtant du fond de leur prison ils relèvent la tête

    Quand ils viennent signer à la fin du mois

    Leur chèques de pension que l’on fait semblant de leur donner

      

      

     

    Les gens âgés ont le droit de pleurer en souffrant

    Car ils ont le temps de renaitre au passé

    Revivre chacun à leur tour leurs vingt ans

    Ils n’ont rien oubliés et si leur dos a courbé

    C’est qu’ils ont trop souvent portés les chagrins

    De ceux qu’ils ont mis au monde avec tant d’amour

    Les peines aussi ils ont su les portés en étant présent

    Les gens âgés ont le temps de prier et de se confier

    Car ils sont devenus au fil des années de simples enfants

    Bien souvent ils demandent au Bon Dieu de penser à eux

    De leur consacrer juste une minute ou deux

    Tout simplement par tristesse pour demander au Bon Dieu

    De les aider à ne plus souffrir seul et délaissé

    Et surtout pourquoi il a oublié de venir fermer leurs yeux

      

     

    Combien de gens âgés se sentent seuls et abandonnés

    Posez-vous la question une fois dans votre vie

    Car lorsque votre tour arrivera vous aussi

    On vous oubliera peut être qui sait au fond d’une prison

      

      

      

     

      

      

      

    « LE TEMPSAME VIDE »

    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    1
    Jeudi 19 Mai 2011 à 15:02

    bisous mon ange gros bisous mon tresor 

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :